Chants populaires de Méditerranée_Photo Damien Tomasi_Graphisme Philippe Guiraud_1280x700

Chants populaires de méditerranée – COMPAGNIE RASSEGNA

Programme 2015
  • FR
  • EN
Avec Bruno ALLARY (guitare, saz, mandole,chant), Carine LOTTA (chant), Sylvie PAZ (chant, percussions), Hassan BOUKERROU (percussions) , Fouad DIDI (chant, violon, oud), Julian BABOU (basse). Socle de la Compagnie Rassegna, ce programme interroge depuis près de vingt ans les patrimoines musicaux de Méditerranée. En constante évolution, il se nourrit des airs qui accompagnent le quotidien des hommes autour – et au cœur – de cette mer, en proposant toujours des interprétations neuves et inventives.   Sur scène, six artistes, compagnons de longue route, concentrent aujourd’hui leur répertoire autour de chants venus de Sicile, d’Espagne, de l’ouest Algérien ou d’Occitanie.  Assis en arc de cercle, fidèles à la disposition séculaire des ensembles méditerranéens, ces chanteurs-musiciens croisent avec complicité et expérience leurs héritages, rythmes, poèmes et mélodies, pour transposer sur scène la force et la spontanéité des réunions musicales informelles.

With Bruno ALLARY (guitar, saz, mandole, voice), Carine LOTTA (voice), Sylvie PAZ (voice, percussions), Hassan BOUKERROU (percussions), Fouad DIDI (voice, violin, oud), Julian BABOU (bass).
 
A foundational core of the Compagnie Rassegna for the past twenty years, this programm questions the musical legacies of the Mediterranean area. Constantly reinventing itself, it plunges deep into the melodies pervading the existence of men living around this sea — and at its very heart — while offering ever-changing interpretations, both new and innovative.
 
On stage, the six artists and long-time fellow travelers decided to focus the repertoire on songs from Sicily, Spain, western Algeria or Occitania. Sitting side-by-side in an arc shape, thus paying tribute to the traditional placement of Mediterranean ensembles, those singers-musicians combine their own personal legacies, rhythms, poems and melodies with a shared expertise and complicity, bringing on stage the sheer vigor and spontaneity of informal musical gatherings.

.

La Compagnie Rassegna

  • FR
  • EN
 Penser les musiques en mouvement … Chevillée au coeur des musiques du monde, l’idée de voyage, d’odyssée musicale, de nomadisme artistique. Il y a bien dans le propos de la Compagnie Rassegna cet appel à une circulation géographique, extensive, parmi les ressources d’une Méditerranée nourricière : étendue à ses quatre  composantes latine, balkanique, orientale et africaine, c’est en elle que le collectif puise son matériau initial, les données de sa grammaire sensible. Mais à ces invitations à l’exil créatif et au dépaysement, la compagnie combine une dimension proprement intensive. Menée par le guitariste Bruno Allary, elle s’empare de ces héritages pour les questionner et les confronter, pour révéler ce qu’ils ont de familier au coeur, mais aussi de profondément énigmatique. Guidée par son goût du décentrement, la Compagnie Rassegna travaille à déjouer les grands partages — modal/tonal, sacré/profane, savant/populaire — qui font l’ordinaire de la pratique musicale, au profit d’une fluidité assumée des genres et des formes. Affranchie du cours lénifiant du temps, elle façonne une histoire vigoureuse, aux temporalités contrariées, où l’anachronisme, comme ressort créatif central, joue pleinement de son pouvoir de provocation. C’est que le travail du collectif se distingue par une sensibilité aux passages, et à ces zones de turbulence où styles, pratiques, et époques s’entrechoquent en une remuante indiscipline. Pour mieux la servir, l’instrumentarium mobilisé se fait boîte à outils sonore, se joue des frontières entre instruments traditionnels et dispositifs actuels, et hybride au gré des besoins, guitare baroque et synthétiseur analogique, saz et instruments électriques. Au fil des créations, la compagnie Rassegna dessine des paysages musicaux hérissés de singularités, explorant avec bonheur une esthétique de l’entre-deux qui trouble les genres et les codes, et en creux de l’artistique, questionne les représentations tacites propres aux imaginaires de Méditerranée.
  The Compagnie Rassegna is many voices. With a powerful and pronounced quality, they layer over traditional instruments: flamenco guitar, Arabic violin and oud, Cajon, derbuka, bendir, Turkish saz, etc… In this ensemble, each artist plays with their own Mediterranean sensitivities, regardless of origin.   The Ccompagnie Rassegna different members interpret songs selected amongst different musical Mediterranean traditions. Whether these songs are secular, sacred, art music, or folk, they are constantly revisited, arranged, and reinvented all the while preserving melodies, rhythms, and main stylistic elements. The songs’ lyrics are always preserved, often translated, keeping in mind the need for them to be shared, between musicians, but also with the public. Friendliness and sharing are dearest values to the Compagnie Rassegna, such as the Meridional festivities where anyone can sing, play an instrument, or dance to his heart’s content.   The Compagnie Rassegna is a group creation: a place where different heritages from the Mediterranean can be shared, a time to listen to others, a possibility to dialog using music, with elegance and respect.

La presse en parle…

« Il faut les voir. Il faut les voir sur scène, se laisser bercer par le flot musical, se laisser transporter d’une rive à l’autre de la Méditerranée. Chez Rassegna, mare nostrum ne fait l’objet d’aucun discours superflu. Elle s’impose au naturel, dans la simplicité, la franchise et l’échange. » – Accents « Qui dit compagnie dit ipso-facto compagnons, plutôt que musiciens. Cette nuance souligne à merveille le caractère fraternel de cette formation qui, au-delà même des soubresauts de l’Histoire, cherche à réinventer une Méditerranée des cultures et du partage. » – Mondomix    « Rassemblement », un mot particulièrement explicite qui traduit le nom de la Compagnie Rassegna. ce rassemblement des cultures méditerranéennes, qui heureusement n’a pas attendu certains discours récents pour exister, représente la meilleure des réponses à l’ignorance et à l’obscurantisme. […] Bruno Allary développe ce terreau propre  à cultiver les diverses racine’s que l’on trouve dans les pourtours de notre Mare nostrum. Qu’elles soient siciliennes, occitanes, hispaniques ou arabo-andalouses, ces racines ou marqué et imprégné nos civilisations. En associant les chants ancestraux de ces diverses cultures, la Cie Rassegna nous rappelle que la migration des peuples et des cultures a, de tout temps, présenté une richesse et en aucun cas un danger.  Un bassin culturel fait pour se rencontrer, échanger  et partager, favorisant la compréhension et le respect, voilà l’une des solutions. […] – La Strada

Crédits photos : ©Damien Tomasi