CONTRETEMPS

En 2018, avec le projet « Contretemps », Bruno Allary poursuivra sa démarche visant à croiser les espaces, les temporalités et les pratiques artistiques.

Au centre de cette nouvelle création, l’invitation lancée à Patrick Boucheron — historien, professeur au Collège de France — et la main tendue vers la joueuse de flûte Kaval Isabelle Courroy.

C’est donc sous une forme assez inédite que cet objet artistique mêlera la prise de parole d’un intellectuel aux sonorités des guitares (baroques, basses et électriques), flûtes obliques, et instruments
numériques.
Déjà présentes au coeur de la création « Il Sole non si Muove », les réflexions liant passé et présent seront encore approfondies. Plus précisément, le trio questionnera comment, avec un regard actuel et des outils contemporains, il est aujourd’hui possible de manier, de manipuler, des oeuvres musicales — et picturales, puisque Patrick Boucheron s’appuie volontiers sur la puissance des images — nées en Méditerranée durant les XIIIème et XIVème siècles.
En quatre tableaux musicaux et parlés (éclairant chacun une idée, un nom, une oeuvre…), mêlant sans cesse discordances des temps et anachronismes divers, cette création proposera une lecture indisciplinée de l’histoire et des époques. Elle donnera à entendre des sons et des mots d’aujourd’hui, posés sur des airs et des faits datant de plus de huit siècles. En un mot, elle illustrera ce que l’histoire peut avoir d’intempestif [adj. Qui se produit à contretemps].